ChroniquesMusiqueVidéos

INNER CITY BASEMENT_COLOUR & SOUND

DESIGN JULIETTE COLLAS

Inner City Basement est un groupe de rock aux influences post-punk et dream pop qui nous vient de Paris et qui a déjà quelques cordes musicales à son arc puisque tous les membres du groupe sont des musiciens de longue date, certains faisant partie d’une précédente formation issue de la scène garage et qui portait le nom de « Twelve », formation qui s’est arrêtée en 2019 pour laisser éclore Inner City Basement.

PHOTO : WILLIAM BERTONI

Grâce à une interview orchestrée par Sacha Rosenberg pour Rock’n’Folk radio, Inner City Basement nous délivre la genèse de leur premier EP éponyme « Colour & Sound » à paraître ce 22 octobre. Je suis donc allée glaner quelques informations après avoir découvert leur premier single/clip « Colour & Sound » diffusé depuis le 24 septembre dernier. J’ai pu apprendre que lors du second confinement, les membres du groupe se sont « enfermés » en studio grâce à un des membres qui y officie en tant qu’ingénieur du son. Chacun ayant au préalable composé ses partitions séparément (écriture/compos), ils unissent leurs talents et accordent l’ensemble. Une phase qui leur permet des arrangements auxquels ils n’auraient pas pensé s’ils n’avaient pas eu cette chance, celle d’avoir un studio à disposition.

À l’issue de l’interview, Alban (chant/guitare) joue « Black Leaf Seven », une version acoustique empreinte d’une mélodie planante, une voix aérienne complètement envoûtante.

Leur premier clip « Colour & Sound » réalisé en noir et blanc révèle une ambiance assez dark et intrigante voire effrayante où seules les lumières de la ville accompagnent une jeune femme semblant en découdre avec elle-même. Puis, apparaissent des corps revêtus de noir et dont les visages sont recouverts de miroirs dans lesquels se reflètent ses propres angoisses. Elle tente alors de fuir ses démons, mais encerclée par cette horde d’indésirables, elle se débat et finit par terminer sa course folle dans un décor très éloigné de la vie citadine. Je n’ai pas respiré en écrivant ces dernières lignes tellement j’ai été happée par cette ambiance sombre, presque irréelle, pleine d’accélérations et de suspens. Les guitares électriques stridentes, électrisantes, lancinantes, répétitives, les synthés, les sons de basse très appuyés, lourds, les bruits étranges du début et les larsens apportent à cette évasion un côté flippant et stressant, le tout baigné dans un climat d’urgence. Un clip magnifique dont le rôle principal est divinement interprété par la comédienne Violette Grognard.

Inner City Basement est composé de Alban Medjdoud (chant/guitare), Lucas Ramos (basse), Edouard Ballarin (guitare et synthés). Leur EP sortira sur les labels Lofish Records (France), Pyrrhic Victory Recordings (US) et Shore Dive Records (UK). Ils sont managés par Léna Guérard et sont en édition avec Mino de Menace Label. Leur clip a été co-réalisé par Maxence Robin, Louisa Decq et Alban. L’Ep a été enregistré et mixé au studio One Two Pass It et masterisé par Jean-Charles Panizza du studio Climax.

Je vous invite à découvrir le premier EP d’Inner City Basement, sans plus tarder (lien ci-dessous).

Suivre Inner City Basement :
Instagram : Inner City Basement (@innercitybasement)
Facebook : Inner City Basement | Facebook

Écouter Inner City Basement : https://alterk.lnk.to/ColourAndSound

EP cover : Juliette Collas.


Lolo Patchouli.