Chroniques

SELEN PEACOCK “Horizon fondu”

Si comme moi vous aussi vous avez besoin d’évasion, l’excellent quintet Selen Peacock qui vient de dévoiler leur nouvel album “Horizon fondu”, idéal pour vous permettre de mettre sur pause vos paquets de nerfs et vous emmener loin de la morosité !

Selen Peacock est un quintet séducteur, œuvrant entre chanson poétique, pop scintillante et jazz cosmique. Avec leur troisième album “Horizon Fondu“, entièrement chantés en français, ils prouvent qu’ils sont passés expert en distillation de plénitude sonore et de paysages sereins. Preuve en est avec notamment “La vie Brève“, “Diurne” et “L’hésitation“, le tout sortant sur le beau label de références en la matière : Another Record (Satellite Jockey, Odessey & Oracle, Phat Dat, Kcidy).

Comme Aquaserge ou François and the Altas Mountains, et autant de références reconnaissables, Selen Peacock entreprend de nous faire voyager les sens avec ses compos vaporeuses aux surréalismes prégnants. Sans délaisser les influences qu’on pouvait lui trouver auparavant, Selen Peacock nous immerge dans une nouvelle atmosphère de rêverie, où l’on prend son temps pour respirer, ce même pour la guitare dont les notes cristallines durent et semblent s’envoler ensuite.

Aussi introspectif qu’ immersif  “Horizon fondu” de jazz et pop entremêlé, par une poésie psyché, vous caressant dans le sens du poil, un synthé électrisant et apaisant se joignant à eux par moment pour créer cette ambiance de détente où l’esprit vagabonde librement.

 

Ecrit en grande partie durant l’année 2019, entre canicules urbaines et excursions en Asie, ces 9 chansons évoquent pêle-mêle les plantes d’appartements, les photographies de costumes traditionnels japonais, la fragilité de l’existence, celles des milieux naturels, des vitrines dans les beaux quartiers ou la canicule.

Le groupe assemblé par Johan Saint, auteur et compositeur des chansons, regroupe des musiciens entendus dans Belvoir, Fantôme, le collectif 2035 ou même l’Orchestre national de Jazz, tous œuvrant sur la scène alternative de l’Est parisien depuis plusieurs années. Aux saxophones et synthés de Martin-Oger Daguerre et Morgane Carnet (qui chante aussi pour former un duo masculin-féminin singulier) s’ajoute la section rythmique formée par François Le Roux et Augustin Bette. Enregistré en partie sur bandes juste avant le premier confinement, réalisé par Romain Vasset (Belvoir, François and the Altas Mountains) et mixé par Vincent Hivert (Biche, En attendant Ana, Agar Agar).

 

Une belle bande mélodique au style cosmique unique, explorant un monde mystérieux tel un rêveur à l’esprit curieux et aux chansons cotonneuses.

Pour prolonger l’immersion un beau documentaire est disponible ici :  https://youtu.be/2g3PZ1Tz4CM

 

Suivre : https://www.facebook.com/selenpeacock
 

Stef’Arzak