Blog

Order 89 Frenchy but crow

Order 89 est un groupe de jeunes Parisiens aussi “Mödernes” que novateurs en termes de sonorités. Leur dernier album “L’été des corbeaux” porte les ecchymoses d’un parcours en confrontation permanente avec leurs exigences. Pas surprenant que ce dernier semble être façonné de mains de maîtres avec rudesse et avec une volonté à toute épreuve. Quitte à chercher chez eux une comparaison, il y a évidement le rock Français emblématique de “Noir(s) Désir(s)” du tout début, mais aussi du “Frenchy but chic” bien plus prégnant (enfin si vous tendez bien l’oreille). Du ciment d'”Orchestre Rouge” à la française légèrement déglingué et la sensibilité à fleur de peau de “Taxi Girl”, il y a là aussi, leurs contemporains, de la nouvelle vague “Rendez-Vous”, “Vox Low”. Un ensemble complexe relativement noir au timbre rugueux et pourtant à la fraicheur qui frissonne (de plaisir bien sûr). Il y a tellement de choses à dire sur eux et pas que sur leur quelconque affiliation … Autant laisser la parole au leader du groupe Jordi pour nous en décrire les traits de caractères et les origines….

Jordi pour commencer pourrais-tu présenter Order 89, avec vos rôles respectifs ?
Bonjour à toi, nous sommes Order89 un groupe de postpunk/ french wave quant à notre localisation elle varie entre Paris, Bordeaux & Marseille en fonction de la saison et des matchs de foot.
Le groupe est composé de Flavien derrière les machines et claviers , Elliot & Luce caressent les guitares & Jordi à la basse et au chant.


Quelle était l’idée d’origine qui a motivée la création d’Order 89 ?
Notre idée de départ était plutôt simple en arrivant sur Paris nous avions besoin de nous exprimer et de sortir un peu de notre léthargie sociétal. Petit à petit nos envies se sont matérialisées en un premier album « bleu acier » fin 2019 et un second « l’été des corbeaux » début 2021.

Comme je le disais en introduction lorsque on vous écoute, on y retrouve beaucoup d’influences différentes. D’où viennent exactement vos sonorités ?
Notre identité sonore puisse principalement dans la techno, la new wave et le punk. Nous avons tous les quatre des goûts différents en matière de musique et c’est la place que nous laissons les uns aux autres qui compose le son de l’ordre.


Votre deuxième album “L’Été des Corbeaux” vient de sortir. Qu’est-ce que ça vous fait de le dévoiler enfin ?
Un soulagement incommensurable, c’est comme si nous avions battu le record du monde d’apnée
après une année de crises et de défaites pour le secteur culturel. Sortir notre album malgré les recommandations à la reporter c’est une victoire pour nous.

Dans votre dernier clip “gangster” vous mettez en scène la révolte. Y’a t il en cela un souhait premier de dénoncer cette ambiance répressive que nous connaissons ?
Effectivement l’actualité négative à répétition ne nous a pas épargné et malheureusement les pouvoirs en notre possession semblent rares, notre seule arme reste la musique et inévitablement le goût amer est venu se mélanger à notre poésie.


Cette désinvolture que Order 89 arbore fièrement est-elle propre à votre état d’esprit ou seulement une façade ?
Être désinvolte est le meilleur moyen pour nous de protéger nos âmes, c’est un gilet pare-balles contre le monde extérieur où il est difficile pour nous d’y trouver une place prédéfinie.

Il y a dans votre album quelque chose de l’ordre de l’exutoire jusqu’au-boutiste avec un questionnement sur les convictions. Du rock oui, mais du rock engagé ! L’êtes-vous vraiment au fond de vous ?
Nous nous refusons à tout commentaire politique d’autres sont bien mieux payés que nous pour parler de choses qu’ils ne comprennent pas. Notre unique revendication et engagement est celui de l’ordre qui consiste comme une bande de pirates à accepter tout le monde sans concession aucune . Nous sommes divisés dès la naissance il est maintenant l’heure de la réunification.

Malheureusement comme beaucoup vous n’avez pas fouler la scène devant du public depuis la sortie de votre album. Comment le vivez-vous ?
C’est terrible pour nous car c’est l’unique moment où nous nous sentons en phase avec le reste, libre d’expulser nos démons, de partager un acte, de nous sentir en vie. Alors évidemment qu’il nous tarde de pouvoir défendre nos albums sur scène car c’est ici même que les corbeaux révéleront qui ils sont réellement.

La suite, pour vous, idéalement vous la rêvez comment ?
Idéalement une mini tournée en juillet et pourquoi pas sortir de nos frontières ?

Stef’Arzak

 Suivre Order 89 : https://www.facebook.com/OrderEightyNine  /  https://www.instagram.com/order89
Écouter Order 89 : https://www.youtube.com/channel/UCMb1Gg0eeo7FbQhJrLnAr0Q

Photos :  Cécile Callens

Stef’Arzak