Chroniques

Maverick Sabre “Don’t Forget to Look Up” la vie de haut en bas. 

10 ans après la sortie de son premier album, l’artiste anglo-irlandais Michael Stafford, plus connu sous le nom de Maverick Sabre, présente son quatrième album “Don’t Forget to Look Up”.

Maverick ouvre cet opus 2022 par le morceau lent “Falling“, un voyage introspectif qui a l’image de l’ensemble du disque nous plonge immédiatement dans une écouter attentive. Avec des touches de mélancolies subtiles, tout au long des 12 titres de l’album, avec toujours cette voix captivante, en passant par des tons puissants et veloutés aux rythmes expressifs, l’auteur-compositeur irlandais de 31 ans nous propose de le suivre dans l’exploration d’une vie en dents de scie.

 

Preuve d’une beauté sans cesse renouvelée, la magnifique harmonie du titre “Not EasyLove” où la voix du crooner s’illumine dans un doux duo avec Demae, le tout enveloppé par des guitares délicates qui fournissent un cadre de réflexion somptueuse sur les relations passées et présentes.

La chaleur de “Can’t Be Wrong” offre des nuances charmantes et des refrains lents, contrastant avec les abords rap de “Walk These Days” mais comme souvent le chant discrète domine, poussé par un lyrisme accrocheur. Celui-ci introduit des instrumentaux plus funky, pour mieux nous préparer à “Get Down” chanson finale incroyable, produit avec élégance, qui met en vedette le légendaire Nile Rodgers à la guitare, tandis que des synthés brillants et le refrain addictif lancent l’album dans une dernière danse.

 

 

À bien des égards, Maverick Sabre reste fidèle à sa musique, mais en plongeant un peu plus profondément dans l’introspection cette fois-ci, il nous touche d’autant plus.

 

 

Suivre : https://www.facebook.com/mavericksabre

Écouter : https://orcd.co/dontforgettolookup

 

Stef’Arzak