Chroniques

“MUSIVISION” l’audacieuse dream-pop de LAURENCE-ANNE

Le deuxième album de l’audacieuse Laurence-Anne “Musivision” sortait en avril 2021 chez le label Bonsound à l’ambiance pop savoureusement étrange, elle nous dévoile aujourd’hui son nouveau clip “Pájaros”.

En 2019 la jeune chanteuse montréalaise, autodidacte et multi-instrumentiste, Laurence-Anne sortait son premier album “Première Apparition“. Deux ans après ce début remarquable, elle était de retour avec un nouvel opus “Musivision” toujours plus audacieux, consolidant ainsi son univers visionnaire, hétéroclite aux sonorités dream pop, funk cosmique, art rock et synthwave.
Mélodiste au talent indéniable elle cultive l’art et la manière du mystère en attirant l’auditeur dans son envoutant élan artistique intérieur.
Laurence-Anne dévoile aujourd’hui le clip ensorcelant de “Pájaros” un des titres phares de son dernier album, pour une première et fiévreuse incursion en espagnol. Une vraie réussite à l’esthétisme léché où comme à son habitude Laurence-Anne se montre toujours plus intrigante. 

Laurence-Anne explique :“Les paroles font référence à la situation dans laquelle on était; un peu cauchemardesque, se retrouver pris chez soi,”.
Emprisonnée dans ma maison, chaque jour les fenêtres deviennent de plus en plus sombresMais également au fait d’être pris à l’intérieur de soi. Vivre avec un secret, ou quelque chose qu’on est pas prêt à dévoiler au grand jour. Existerait-il un autre moyen d’échapper à l’étrangeté qui nous habite?….
conclut l’artiste montréalaise.

Prenant vie dans un petit bar où tous les personnages ont l’air d’avoir leur lot de secrets, le clip “Pájaros” met en vedette la musicienne, qui hypnotise le spectateur avec sa performance et le transporte vers un monde obscur et quelque peu insolite. Cette réalisation signée Maïlis et Juste du feu voit Laurence-Anne délaisser momentanément les tons bleuâtre auxquels elle nous a habitués. Des teintes plus chaudes tendant vers un jaune brumeux et un rouge lascif occupent l’écran, l’ambiance feutrée qui s’en dégage se voulant un clin d’œil au mystère évoqué par la chanson.
“J’avais envie de jouer avec deux dimensions parallèles et qu’on ne sache pas dans laquelle Laurence-Anne évolue vraiment. La première réalité, bien que déjà étrange et futuriste à sa façon, est plus proche de nos référents d’aujourd’hui que la deuxième, qui elle, est un portrait beaucoup plus noir du futur.” explique la réalisatrice Maïlis .

Laurence-Anne, dans un désir absolu de stimuler notre imaginaire sonore et visuel, superpose les images et les mélodies, pour nous plonger irrémédiablement dans un monde surréaliste délicieusement cotonneux. 

 

Laurence-Anne sera en concert le 07 mars prochain à La Maroquinerie de Paris

 

Suivre : https://www.facebook.com/violansss
Écouter : https://laurence-anne.bandcamp.com/album/musivision

 

Stef’Arzak