ACCUEILChroniquesMusiqueNews

KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD – Simplement KG

King Gizzard & The Lizard Wizard, le plus prolifique groupe de rock psychédélique moderne, a sorti 2 albums fin 2020. Prouvant, s’il en est besoin, qu’il est définitivement impossible de finir une année sans eux. Un album live intitulé “Live in San Francisco ’16” datant de 2016 sur la scène de The Independent (un de leurs derniers concerts en club avant de faire irruption sur la scène internationale). Quant à leur dernier ouvrage home studio, très attendu, porte aussi simplement que possible le nom “KG“.
A l’annonce de celui ci en octobre 2020, le groupe avait invité, leurs fans a mixer “Automation” pour une œuvre collaborative. l’inquiétude était de taille… Manqueraient ils donc d’inspiration ?

Les King Gizzard & The Lizard Wizard ont souvent été reconnus comme le groupe le plus prolifique. Avec 10 années d’exercices et 16 albums, le combo Australien ne se répète jamais, poussant toujours vers l’avant et essayant de nouvelles expériences, psyché, indé, jazz, métal, prog, synthé, sombre ou lumineux, mais toujours tonitruant.
Rassurez vous cela ne risque pas de changer avec leur nouvel opus. Même si il se rapproche malgré tout de “Flying Microtonal Banana” leur 9eme album (2017).

Coincé dans leurs m2 par la pandémie mondiale, ils construisent ensemble, l’élaboration de leurs univers sonores avant-gardistes aux influences africaine, hindoue et raï.
Cet « album de confinement » a été composé individuellement par les musiciens du groupe, ce qui explique peut-être que la musique proposée ici, une fois dépassées les sonorités orientales, soit hétéroclite, et revisite une bonne partie des musiques caractéristiques du groupe.”


Automation” et “Some of Us” donnent un coup de boost dans le style rocker psychédélique parfois trop classique. Chez King Gizzard la guitare n’est jamais en reste en guise d’ossature acoustique sur “Straws in the Winds” où en morsure canine électrique sur “Minimum Brain Size“, sans oublier les solos de guitares de “Oddlife” qui sont de véritables plaisirs émotionnels.
The Hungry Wolf of Fate” revisite l’attaque métal déjà insufflée sur leur précédent album “Infest the Rats’ Nest” le mélange de puissance explosive et d’exubérance salvatrice.

Même si une grande partie de cet album traverse un territoire sonore familier, King Gizzard & The Lizard Wizard trouve encore l’énergie pour de belles surprises. En cette période de morosité mondiale “KG” resonne dans un choc sensoriel pétillant de mille éclats…
Le groupe travaille inlassablement sur un groove psyché à la sueur de son front et dans le processus sonne il y a quelque chose qui nous percute, nous cogne a chaque fois.