AccueilCinéma

Everything Everywhere all at once

Réalisé par Dan Kwan et Daniel Scheinert aka Les Daniels. Produit par A24. Genre comédie, science-fiction. 

Avec Michelle Yeoh, Ke Huy Quan, Jamie Lee Curtis, Stephanie Hsu, James Hong…

La pitch: Evelyn Wang est à bout : elle ne comprend plus sa famille, son travail et croule sous les impôts… Soudain, elle se retrouve plongée dans le multivers, des mondes parallèles où elle explore toutes les vies qu’elle aurait pu mener. Face à des forces obscures, elle seule peut sauver le monde mais aussi préserver la chose la plus précieuse : sa famille.

 

Mon avis: Si le multivers m’était conté…Il ressemblerait plus à celui-là qu’à celui de Marvel. Nous voici devant la pépite de cette rentrée. Incroyablement imaginatif, magnifique visuellement, intelligent dans son propos, au fait des sujets d’actualité et super fun!

Que demande le peuple? Imaginez des mondes où chaque fois que vous avez pris une décision, un chemin de vie différent se dessinait et ces chemins de vie soient accessibles; c’est le postulat de cette aventure. Vous dire comment Evelyn et son mari y accède serait un gros spoiler pas sympa alors je m’abstiens, je vous dirais juste que c’est une des trouvailles SF les plus marrantes que j’ai pu découvrir. Dans ce film, la SF donne toute la mesure de sa puissance narrative, elle est explorée dans tous les sens, tout en ne perdant pas la cohérence de l’intrigue, il faut se laisser porter et profiter de ce tour de manège galactique. Les FX sont parfaits et donne un côté très festif à l’ensemble.

Mais l’histoire n’est pas que drôle, elle est aussi très intelligente. Il est traité d’immigration, de famille, d’homosexualité, de parentalité, du poids des traditions tout en finesse. 

Et si ça ne vous suffit pas, je vous rajoute un casting parfait: Michel Yeoh qui dynamite son image de femme parfaite, experte en arts martiaux mais souvent figure triste, Ke Huy Quan aka Demi-lune où encore Data dans les Goonies qui montre qu’il a tout d’un grand et alterne les personnalités à merveille. Sans oublier Jamie Lee Curtis au sommet de son art, elle est a mourir de rire!

 

Les réalisateurs appelés Les Daniels, fabricants de clips pour Foster the People mais surtout Tenacious D ou encore sur le film Swiss Army Man, mettent en œuvre tout leur savoir et leur sens de la débrouillardise au service d’un des meilleurs films de l’année!

Le risque après l’avoir vu? Que tout le reste vous paraisse un peu fade.