Blog

DUSTY DUKE – TROUBLEMAKER

Dusty Duke, c’est la passion du Dirty Rock à la voix chaude et aux accents du sud des Etats-Unis. Le duo nous présente son dernier-né “Troublemaker“. L’atmosphère qui y règne vous enveloppe d’un climat rempli de mystère, entre deux eaux troubles des bayous aux sonorités entraînantes. “God & Devil”, “Bring The Fire Down” ou encore “Goin’ Home” captivent irrémédiablement. Écoutez et vous serez sous le charme…
Nous avons interviewé Dusty Duke pour tenter de lever le mystère…

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur Dusty Duke ?
Dusty Duke est un duo de vieux potes; à la base, il s’agissait d’un EP pour le projet “Stoner” d’Arno Southern Badass qu’on a eu envie de développer et de porter sur scène. Ce projet existe depuis 3 ans à peu près; Arno est à la guitare, grosse caisse, chant et David au chant lead et quelques percussions.

Après un 1er album en 2017, vous venez de sortir votre 2ème album « Troublemaker » le 6 septembre. Comment l’avez-vous construit ?
Pour le premier album, la totalité des morceaux avaient été pensés en “studio” et enregistrés pour ensuite arriver au live. Pour le deuxième albumn on a eu envie de faire l’inverse : Arno est venu avec des idées, des démos, des propositions et les morceaux ont été travaillés en répète avant d’être enregistrés. On voulait moins de linéarité que pour le premier, proposer plus d’ambiances et d’idées différentes. On a essayé de ne pas faire de morceaux qui vont forcément d’un point A à un point B mais qui proposent une palette d’émotions plus grande.

Où avez-vous enregistré et dans quelles conditions s’est passée l’enregistrement ?
L’album a été enregistré dans notre studio (nous travaillons dans le son au jour le jour) lorsque le taf le permettait, ce qui ralentit un peu le processus de création et d’enregistrement. Ce n’est pas toujours facile du coup de rester dans l’énergie ou de retrouver l’état d’esprit d’un titre après plusieurs jours de pause. Toutes les parties musicales sont posées et le chant arrive en fin de processus pour boucler le tout. Tout ça a demandé environ 2 mois d’enregistrement et de travail (sans compter la création qui est aussi relativement longue vu que c’est pas non plus un “full time job” 😉 )

Quelles sont vos influences musicales ?
Les influences sont plutôt rock, delta blues et southern rock à la base. Avec des groupes comme Lynyrd Skynyrd, Creedence Clearwater Revival mais aussi Seasick Steve ou Left Lane Cruiser. Pour le premier album, on voulait que ça soit plutôt rentre-dedans. Pour le deuxième album, on a essayé de se détacher un peu de ces influences principales pour aller chercher des choses plus rock’n roll en général ou moins attendues comme Tyler Bryant, The Picturebooks, Reignwolf ou Brother Dege.

Quelle est l’origine de la bande-son qui ouvre votre 1er titre éponyme ? Pourquoi l’avoir choisie ?
Il s’agit tout simplement d’un prédicateur américain des années 50 qui dénonce les méfaits du rock’n roll qui pervertit la jeunesse, extrait d’un vieux doc sur le rock… On trouvait ça cool de débuter un morceau et album qui s’appelle “troublemaker” par un rappel à l’ordre.

Il y a un certain fatalisme dans votre album. Est-ce une façon de voir le monde ?
On a cherché plus de noirceur, plus de lourdeur par rapport au premier album. Arno aborde plus de thèmes qui lui sont chers; disons que c’est plus personnel et plus adulte que le premier album, qui était plus léger, même si Troublemaker est surtout un titre sur le fait de se mettre la tête à l’envers… On a des titres qui parlent de rupture, de gnosticisme, du mauvais qui vit en chacun de nous … Ce n’est pas une façon globale et générale de voir le monde, disons que c’est un point de vue qu’on peut tous avoir à un moment ou à un autre de notre vie.

Quelle est la suite pour vous désormais ?
On a prévu de faire quelques dates chez nous et puis une mini-tournée qui passera par Lyon le 23/10, Troyes le 25/10 et Reims le 26/10 (vu qu’on a des racines par là-bas). Et d’autres dates encore si on veut bien nous booker. L’objectif c’est surtout de faire écouter nos titres à un maximum de monde !

Stef’Arzak

Suivre Dusty Duke ici -> https://www.facebook.com/DustyDukeOfficial
Écouter Dusty Duke ici -> https://dustyduke.bandcamp.com/