Blog

THE WOMBATS “Fix Yourself Not The World”

The Wombats de Liverpool existent depuis près de 20 ans et il en sont maintenant à leur cinquième album “Fix Yourself Not The World” attirant a chaque opus l’attention de nouvelle génération de fans.

The Wombats, ont toujours eu le talent d’écrire de bonnes mélodies, mais ils auraient facilement pu tomber dans la facilité, mais grâce à un travail acharné ils sont toujours en bonne place dans les bacs.

Tout cela nous amène à leur cinquième album, “Fix Yourself, Not The World“. composé à distance, comme tant d’autres l’ont fait ces dernières années, le groupe a échangé entre Oslo, Londres et Los Angeles pour créer ces chansons  impressionnantes, remarquablement produites. Avec cet album nous les trouve donc en bonne compagnie avec Jacknife Lee, Gabe Simon et Mark Crossey, entre autres, et le résultat se tient remarquablement bien. Comme quoi la distance, semble-t-il, n’est pas un obstacle, quand il se passe quelque chose de spécial et qu’il y a une volonté et une détermination à le faire fonctionner.

« On a tellement hâte que les gens écoutent ce nouvel album ! On a exploré de nouveaux genres et on s’est donné à
fond musicalement. Il va certainement plus nous marquer que d’autres albums qu’on a pu sortir, on l’a quand même
enregistré dans trois villes différentes, pendant un confinement. Alors qu’on a l’habitude de le faire tous ensemble
dans la même pièce ! » explique Dan Haggis.

Leur dernier single clippé “This Car Drives All By Itself” est un melting pot de space pop et d’acid house, à la Talking Heads avec un chant volontairement punk. Une métaphore de l’acceptation de l’impuissance de l’humanité.
« La chanson est à propos de comment, peut-être, nous ne sommes pas tant aux commandes de notre vie que ce qu’on pensait l’être, et ce moment et cette entropie sont deux choses assez puissantes. Nous ramons mais l’univers dirige, et j’ai envie d’apprendre à être ok avec ça. Tout a juste pris sens, et je suis fière de comment cela a tourné. » Murph explique.

 

 

Avec des harmonies et des paroles soignées “Flip Me Upside Down” souligne les lignes de guitares dépouillées et percutantes qui se combinent parfaitement pour former un excellent titre d’ouverture. “This Car Drives All By Itself” joue à l’identique mais en augmentant le niveau par un refrain accrocheur. Puis le meilleur moment de cet opus, avec le troublant “If You Ever Leave I’m Coming With You“, qui oppose ces sensibilités pop à une histoire d’obsession soigneusement écrite, entre possession et de harcèlement. Il y a aussi “Ready For The High” où la distorsion dans le mix s’impose à nous, tandis que “Wildfire” bouge les lignes hurlantes et devrait bien faire bouger les salles.

Même si les Wombats se sont éloignés de leurs racines au fil des ans, c’est aussi ce qui explique pourquoi ils ont toujours évolué. Pourtant, comme le prouve Fix Yourself, ils ne sont pas si lion de la pop de leur début. et le résultat est un album dansant qui saura nous faire bouger dans notre salon ou en live.

Les Wombats avec leurs mélodies se faufileront sans difficulté dans votre playlist…

 

 

Suivre : https://www.facebook.com/thewombatsuk

Stef’Arzak