“Tesla” de Michael Almereyda. Everybody wants to rule the world.

IL est bien étrange de chroniquer un biopic que l’on n’a pas aimé. Tout aussi étrange de se “refaire le film” afin de déceler ce qui n’a pas fonctionné. Etrange. Etrange. Oui, c’est le mot concernant cet objet filmique non identifié qui au détour de plans magiques, surréalistes ou décalés, se détache foncièrement des productions […]