ACCUEILChroniquesMusiqueNews

Pluriel -Mues et musique

Ils se nomment Pluriel et « Cameleon » est leur album ; une sortie  de ce 9 juillet 2021. C’est une plongée musicale entre Tahiti 80 d’avant et We hate You Please Die d’aujourd’hui. Un charme d’acide qui vous met les neurones en l’air. On peut appeler ça le rêve éveillé et tout ça sans artifices !

Billet gratuit pour le sable, avec les potes, sur fonds de guitares folks et électriques planantes.

Un grand merci à @marimbaproduction (https://www.marimbaprod.com/) pour la réalisation du clip !

Les Rayons de la chaleur des cordes

Pluriel est un groupe de rock alternatif, créé par Hugo Outters et Elie Destienne, deux amis d’enfance de la région parisienne. Hugo, guitariste, s’inspire de musique Folk et Rock (Van Morrison, Nick Drake, Radiohead, The Smashing Pumpkins…), alors que les influences d’Elie, claviériste, sont surtout issues des années 90 (Beck, Air, Moby, Sébastien Tellier…). En parallèle, ils intègrent trois autres membres au sein du groupe afin d’assurer la seconde guitare (Jean Feret), la basse (Julien Ply) et la batterie (Tristan Trassart) pour les prestations scéniques. Après un EP sorti en 2019, le groupe revient avec son premier album « Cameleon » ce 9 juillet.

Mandala solaire

Succession de titres qui vous ravira par sa diversité, chacun d’eux est comme un rayon solaire. C’est encore une jolie bande de son de vacances, avec ces muses enchantées et éphémères, qui nous bercent. Chaque parties de ce disque est une mues. Chaque chanson est un pas de plus dans l’univers de Pluriel, insouciant, onirique et sincère.

Des vagues de cordes en flots réconfortants, l’esprit festif des riffs aux chœurs relevées par un rythme dansant. Des pianos et des voix se fondent dans la brume, comme une belle apparition féérique et sensuelle. La chanson est l’atout de cet album, c’est ciselé, efficace et accessible, pour toutes celles et ceux qui veulent écouter de jolies mélodies pop réconfortantes.

Les balades se font astrales. Le pas est si léger, que nous pourrions partir loin sans penser au chemin. La guitare est toujours la partie centrale et rythmique pour la plupart de ces morceaux. Des fondations solides sur fonds de riffs accrocheurs. C’est la pure et bonne pop, celle qui soude un public et permet de créer de beaux souvenirs musicaux.

« Cameleon », un album, qui avec ces 10 titres, est et restera une cure de jouvence, un certain réconfort lorsque nos hivers viendront.

Alors en attendant dansons et rêvons .C’est le bonheur d’une musique Feel-Good que nous procure PLURIEL.

On attend les moments lascifs, au gré des instants en bord de mer, cet album « Cameleon » de PLURIEL est déjà là et ça c’est pour toutes, tous, en tous lieux et pour maintenant.

Guillaume d’Arsène