Blog

MAXWELL FARRINGTON UN OPUS XXL

Après ses succès en collaboration avec le groupe noisy DewaereSlot Logic” (2018) et dernièrement avec Christophe Vaillant aka Le SuperHomard pour “Once (2020), salué par la critique française et internationale, l’inclassable crooner nous offre un album en son nom, à la créativité format XXL.

Le nouveau bébé du breton d’adoption, originaire d’Australie, est là encore preuve de force de conviction d’un phénomène en expansion. Difficile à cerner l’univers de Maxwell Farrington et il serait terriblement réducteur de le réduire à une seule et unique case. Écriture éloquente et voix de diamant, il parle du cœur mais aussi du reste d’un corps en ébullition, en résulte quelque chose de vraiment émouvant et bizarrement touchant certainement et dansant en même temps.
Epris d’une nonchalance profonde, on sent une sensation onirique sur le temps qui passe, sa production soignée aux petits oignons mélange sans complexe le jazz, la bossanova, l’électro, la pop et l’auto-Tune, sorti conjointement chez Crème Brûlée Records, Beast Records et la Nef D Fous, la belle famille en sommes…

Dans les 11 titres qui composent cet album, en Français et en anglais, vous trouverez un soupçon de mélancolie, de quotidien ordinaire, et de surréalisme romantique dans une musique tantôt organique, tantôt plus festive, mais ne vous inquiétez pas, on reste bien loin des classiques qu’on a déjà (beaucoup trop) entendus les surprises sont de taille ! On ne peut toutefois pas s’empêcher de penser un peu à d’autre dandy tels les incontournables Frank Sinatra, Baxter Dury, Theo Hakola ou encore notre frenchy but chic Jacques Dutronc.

Ici Maxwell est une incarnation d’un être libre, comme un électron, virage grandiose de style sans carcan, dans des tournures entièrement contemporaines. Il a décidé de prendre la main sur son univers et maintenant que l’acte est consommé la suite n’en sera que meilleur. Nul doute qu’il est l’artiste volontaire qu’il voulait devenir, non pas par simple divertissement, mais il revendique là une contemplation au plus proche du petit monde qui l’entoure, et accouche d’une œuvre à part. Libertaire et sans prétention, et pourtant…

MAXWELL FARRINGTON – Crème Brûlée Records, Beast Records et la Nef D Fous- 10-11-2021

Suivre MAXWELL FARRINGTON : https://www.facebook.com/maxwellfarringtonmusic
Crème Brûlée Records : https://www.facebook.com/cremebruleerecords
Beast Records : https://www.facebook.com/beastrecords
La Nef D Fous : https://www.facebook.com/LaNefDFous

Photo de couv. Titouan Massé : https://www.facebook.com/titouanmassephoto

Stef’Arzak