Blog

LESNEU “Ce qui ne vient jamais vraiment”

Apres un premier album brillant “Bonheur ou Tristesse” en 2020 et un grand nombre de concert LESNEU vient de sortir son nouvel album “Ce qui ne vient jamais vraiment”

Fondé en 2016 par le musicien originaire de la petite commune finistérienne Lesneven d’où il tire le nom du groupe, Victor Gobbé n’est pas un novice en la matière puisqu’il est également un membre actif des deux groupe nantais Slow Sliders et Djokovic… Cette hyperactif, aux airs faussement nonchalants, fait preuve d’une insatiable envie d’en découdre avec la sonorité pop en la triturant inlassablement pour en extirper des entrailles flamboyantes.

En véritable crooner pop il sait définitivement séduite nos oreilles avec des chansons entre mélancolie déchirante et passion rougissante, toujours plus intime.

Les deux premiers singles “Est-ce de ma faute” et “Tes yeux“ dévoilaient déjà un opus brillant nous en avons la confirmation aujourd’hui.
“J’écris à la première personne mais la plupart du temps je ne m’identifie pas vraiment à ce « je ». J’essaye d’écrire sur des sensations et des sentiments, les textes peuvent parfois être assez flous. Très souvent je me retrouve à écrire sur l’amour sans vraiment le faire exprès.”


La musique comme introspection, personnelle et universelle. La chose n’est pas nouvelle, c’est même le ciment qui lie depuis toujours musique pop, rock ou variété. Cela tombe bien, sur ce nouveau disque, Victor Gobbé alias Lesneu a décidé de ne pas choisir et de piocher avec le talent qu’on lui connaît dans le meilleur de Chamfort ou Polnareff, dans la douceur de Beach House et l’énergie en particulier vocale de The Walkmen. Sa musique porte plus que jamais la nostalgie de temps anciens, de ces vacances en bord de mer, de photos jaunies et craquelées, lorsque derrière les bandes de filles et de garçons, se cachent des individus qui se cherchent, se tournent autour, flirtent. Des amours éphémères, platoniques même parfois alors qu’on les rêverait immortels aux yeux du monde.

Stef’Arzak