Chroniques

Lapin “Lat​é​rale Pelouse”

Découverte tardive d’une écoute nocturne “Lapin” petit bijou du label finistérien Épice Ricords, électron libre issu de la scène indé bretonne, méconnu (de moi en tout cas) malgré des bases puissantes et qui partage en concert, avec un plaisir visiblement non dissimulé, cette soiffe rythmique. En 2020 il balance un album intitulé Latérale Pelouse qui fourmille de pistes bouillonnantes et brouille les pistes dans une sorte de quête rythmique toujours plus hybride, tentaculaire et unique. En alliant deux batteries, deux chants et quatre claviers, le voyage sonore est riche et les structures aux accents rock-noise électroniques donnent le vertige.
Dans une véritable ferveur musicale fiévreuse la puissance vient confronter des virages mélodiques pertinents où nous tapons du pied et hochons la tête presque spontanément. Lapin c’est un concentré d’énergie porté par des mélodies envoûtantes et leur bel opus “Latérale Pelouse” s’écoute et s’écoule comme un ruisseau tumultueux aux clapotis contagieux, parsemé de joyaux glanés sur la route qui ne demande que d’être admiré.