ACCUEILChroniquesNews

CLAVICULE DÉBOÎTE LE MONDO BIZARRO

La France compte pléthore de jeunes groupes. Mais il faut se rendre à l’évidence : la capitale bretonne reste dans le peloton de tête hexagonal quand il s’agit de défricher et découvrir de nouveaux talents. Pour exemples, le Mondo Bizarro, le Bistro de la Cité ou le Marquis de Sade sont autant de lieux dont les programmations sortent en permanence des sentiers battus.

C’est au Mondo (pour les intimes) que je vais passer la soirée ce 5 novembre 2019. Au programme ce soir, les rennais de Clavicule (rock garage) ouvrent les hostilités pour les américaines de The Darts (US/garage psyché rock girls band).

Chemises à fleurs et guitares en avant, ils nous offrent à écouter un rock garage psyché déchaîné et enjoué. Les deux grattes et le combo basse/batterie s’entremêlent irrésistiblement jusqu’à créer un univers enivrant, peuplé d’êtres imaginaires et de sons issus des divagations de l’esprit. Les rythmes empreints d’une poésie, toute relative, absolument déjantée, mais surtout communicative sont les marqueurs des quatre énergumènes. Sans modération, les airs faussement naïfs et les paroles déclamées de Marius évoquent immédiatement des pairs (possiblement spirituels) : Ty Segall, ou Kaviar Special.

En véritables bagarreurs, Clavicule déboîte un à un les morceaux de leur premier album (disponible début 2020) comme autant d’uppercuts sonores. Si les éclats de guitares et les coups martelés à la batterie donnent à leur musique un accent de combat, celle-ci n’en reste pas moins résolument pacifiste ! En particulier sous l’impulsion d’une basse terriblement efficace. Les mélodies accrochent immédiatement nos oreilles et parviennent à capter littéralement le public.

Le set se termine en apothéose dans une déferlante de riffs arrosés de bières et de sueur…
Clavicule ce soir-là nous fait sombrer dans l’ivresse de leur sonorité.

Écouter Clavicule https://clavicule.bandcamp.com/
Suivre Clavicule https://www.facebook.com/pg/Clavicule-920265798172730

Stef’Arzak