ChroniquesCinéma

« Bâtiment 5 » explose la rénovation urbaine

Le nouveau film de Ladj Ly dénonce les dérives la rénovation urbaine. Un film particulièrement impressionnant.

Dimanche 3 décembre dernier, Ladj Ly présentait au cinéma CGR de Mantes-la-Jolie son deuxième film
« Bâtiment 5 ». Entouré par l’équipe du film, le réalisateur a développé son intention, à savoir réaliser une troisième volet de cette saga consacrée à la vie dans les cités et l’intégration de ses habitants.
Après le succès des « Misérables », film multirécompensé, le réalisateur né à Roubaix continue ici de
dénoncer les dérives du capitalisme dans les cités de 2005 à nos jours.
A la fin de la projection, l’équipe est revenue écouter et a répondu à quelques questions.
Alexis Manenti, déjà à l’affiche des « Misérables », a confié son envie de jouer dans une comédie.
Anta Diaw le premier rôle féminin du film incarne avec justesse une jeune femme très engagée.
Un troisième volet devrait venir compléter la trilogie développée par Ladj Ly. Il s’agira cette fois de raconter la vie dans les quartiers dans les années 90.


Patrick Auffret (avec Lyli Garance)