Blog

ANGEL OLSEN “ALL MIRRORS” MON BEAU MIROIR

All Mirrors, disponible depuis le 4 octobre nous plonge de manière introspective vers des destinations et des révélations internes. Elle a trouvé un nouveau son et une nouvelle voix, une explosion de fureur mélangée à une forte acceptation de soi.
“C’est comme si une partie de mes écrits revenait du passé et qu’une autre partie attendait d’exister.” a déclaré Angel Olsen.

Elle a profité d’une longue pause pour opérer un changement fondamental de direction dans sa musique. Bien loin de l’époque où elle jouait dans le registre du folk et du country alternatif dans des clubs est belle et bien révolue. Si son dernier opus a clairement marqué le passage à une musique rock puissamment instrumentée Angel Olsen nous amène de l’autre côté du miroir “All Mirrors” par des arrangements explosifs. Les paysages sonores audacieux et les mouvements de cordes réverbérants. Des paroles pleines de doute qui révèlent une sensibilité émotionnelle rarement aussi magnifiquement extériorisée.

“nous sommes tous des miroirs les uns pour les autres”

L’atmosphère étrange et captivante créée poursuit toute au long des 11 titres de cette oeuvre majeure. Singe d’une révolution intérieure épanouissante qui met toute l’ingéniosité musicale d’Olsen en évidence, Olsen explore les thèmes de la dualité et change avec la grandeur de l’opéra sur un fond orchestral de grande envergure.

“Je voulais des versions de mes chansons complètement brutes et réelles, à la manière de certains de mes précédents enregistrements, afin que je puisse avoir le choix de jouer seul ou avec un groupe.” déclare Olsen.

La vision créative d’Angel Olsen est si singulière et puissante que chaque morceau méritait un cadre d’expression et d’écoute théâtral, augmentant, a mon sens, la compréhension du potentiel de cette musique, loin au-delà d’un simple reflet…

Elle viendra présenter ce nouvel album le 8 février 2020 à la Cigale (Paris). avec en première partie, Hand Habits, le superbe projet solo de l’ancienne bassiste de Kevin Morby. Une soirée qui restera longtemps dans les mémoires.

Stef’Azak